Talleyrand – La main du diable. Destin Français de Eric Zemmour

150 ans après sa mort, Charles Maurice de Talleyrand-Périgord est devenu un modèle pour la diplomatie française. Pourtant sa cupidité, son cynisme et son amoralisme sont restés proverbiaux. L’intéressé ne les a jamais contestés. Impassible, ironique, il aimait les femmes, l’argent et le pouvoir. Élevé sans amour, rendu boiteux par une foulure mal soignée à 4 ans, il dut renoncer à une carrière militaire et se résigner à entrer dans les ordres. Sa vie fut une revanche.

Talleyrand aida Napoléon lors de son coup d’État, ce qui lui valut d’être son ministre des affaires étrangères. Mais il était un homme du XVIIIe égaré dans le XIXe siècle. Il ne partageait pas l’hostilité de l’Empereur envers l’Angleterre. Il ne comprenait pas qu’alors que la Prusse et la Russie s’était partagé la Pologne et que l’Angleterre s’était étendue aux Indes et au Canada, la France devait impérativement se faire une place dans le monde pour garder son rang. Talleyrand ne fit rien pour aider le rapprochement avec le Tsar voulu par l’Empereur et le conduisit à s’allier avec l’Autriche. La chute de Napoléon ne fut pour lui qu’une péripétie.

Pendant la restauration, son action conduisit à la réduction de l’envergure du pays sur la scène internationale. Il resta fidèle à l’objectif qui l’avait fait trahir Napoléon : travailler à l’intérêt supérieur de l’Europe. Il avait ouvert la porte au dirigeants et diplomates modernes qui ont poursuivi son œuvre au détriment de la France.

Destin Français – Eric Zemmour

Commentaire de lecture Destin Français – Eric Zemmour

 

Une réflexion sur “Talleyrand – La main du diable. Destin Français de Eric Zemmour

  1. […] Talleyrand, qu’une blessure à l’âge de 4 ans contraignit à renoncer à l’armée pour les ordres. Cynique et amoral, il n’eut qu’un but, sous l’Empire comme sous la monarchie restaurée : travailler dans l’intérêt de l’Europe, fût-ce au détriment de la France. Il est aujourd’hui un modèle pour la diplomatie française. Article complet – Talleyrand. […]

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s