Renan – La madeleine de Renan. Destin Français de Eric Zemmour

72DA5EC1-48F8-4C0B-8399-0679C07D02E0_1_201_a

Le 11 mars 1882, dans une France encore traumatisée par la défaite de 1871, Ernest Renan donna à la Sorbonne sa célèbre conférence Qu’est-ce qu’une nation ? Les idées qu’il exposa firent de lui l’incarnation de l’opposition intellectuelle au vainqueur et son texte devint une référence pour les défenseurs d’une conception contractualiste et démocratique de la nation. Ils y trouvent l’origine du terme qui définit leur projet : le vivre-ensemble. Pourtant, en croyant de l’approprier, ils trahissent la pensée complexe de Renan, anticatholique, défenseur du protestantisme, ami de Gobineau, ayant jadis écrit sur l’infériorité de la race sémitique par rapport à la race indo-européenne.

Défenseur de la culture allemande mais opposé à sa dérive martiale et racialiste, Renan expose lors de sa conférence les trois valeurs qu’il considère comme fondatrices d’une nation :

  • l’unité, définie par le principe spirituel de l’âme,

  • l’héritage, qui repose sur la possession d’un riche legs et l’aboutissement d’un long passé, nécessitant l’oubli délibéré de certains épisodes ou l’erreur historique volontaire,

  • la volonté, exprimée par le consentement actuel, le désir de vivre ensemble, idée ramassée dans la phrase : La nation est un plébiscite de tous les jours

Mais l’Histoire donna tort à Renan. Alors qu’il avait explicitement écarté la race, la religion et la langue, au XXe siècle, Catholiques, Protestants, juifs, Orthodoxes, Musulmans, Bouddhistes se combattirent pour fonder des États sur ces trois matrices : les Turcs massacrèrent les Arméniens, catholiques, pendant la Première Guerre Mondiale ; en 1923, des Orthodoxes quittèrent massivement la Turquie pour la Grèce alors que des Musulmans firent le chemin inverse ; les crimes de Hitler, inspirés de son propre aveu par la politique turque, furent suivis par le renvoi de 10 millions d’Allemands implantés dans plusieurs pays slaves ; en 1947 l’Inde et le Pakistan se séparèrent ; en 1948 les Juifs fondèrent Israël.

Seules les élites françaises écoutèrent Renan. Obsédées par le repoussoir nazi, elles ne voulurent pas comprendre que l’hétérogénéité ethnique et religieuse d’un pays conduit inévitablement à l’affrontement des populations. Aujourd’hui, la France comme les autres nations européennes s’ouvrent à l’Autre sans le contraindre à adopter les coutumes du pays d’accueil, le partage de l’héritage national a fait place à des revendications communautaires ou individuelles. Chacun compte bien obtenir de la France ce qu’il considère être son dû et on ne célèbre plus les morts pour la France mais les morts par la France.

Après avoir été contredit par l’histoire, Renan est à présent dévoyé, instrumentalisé, tronqué, trahi. L’exaltation du vivre ensemblea effacé celle du riche legs et de l’aboutissement d’un long passé. L’humilité remplace la fierté nationale malgré l’avertissement de Renan : Une nation humble est vite punie. On favorise l’installation de l’Islam que Renan fustigeait comme contraire à la conception européenne de l’État et de la société civile.

 

Destin Français – Eric Zemmour

Commentaire de lecture de Destin Français – Eric Zemmour

Une réflexion sur “Renan – La madeleine de Renan. Destin Français de Eric Zemmour

  1. […] Renan, qui entra dans l’histoire pour sa conférence de 1882 : Qu’est-ce qu’une nation ? Il y définit les fondements de la nation non dans la race mais dans l’unité, l’héritage et la volonté de vivre ensemble. L’histoire du XXe siècle et les guerres faites pour des motifs ethniques lui donnèrent tort. Pourtant ses idées ont été instrumentalisées pour justifier l’implantation de l’Islam en France. Article complet – Ernest Renan. […]

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s