Capitaine Coignet – Ascenseur pour l’échafaud. Destin Français de Eric Zemmour

Sous l’Ancien Régime, les hommes ne sortaient jamais de la condition sociale de leur naissance. La Révolution rompit les digues et libéra les ambitions. Mais les rêves ne se concrétisèrent que rarement. Dix ans plus tard, Napoléon mit de l’ordre dans la foire d’empoigne. Conscient que les valeurs sacrées de l’Ancien Régime avaient été balayées, il fabriqua une nouvelle aristocratie fondée sur le mérite et l’efficacité. Rien ne manquait à son théâtre, ni le faste, ni les costumes, ni les décors. L’Empereur honora les héros. Le soldat Jean-Roch Coignet fut l’un d’eux. Ses exploits contre les Autrichiens valurent la Légion d’Honneur à cet ancien garçon d’écurie qui côtoya maréchaux et cardinaux. Sortant indemne de toutes les batailles de l’Empire jusqu’à Waterloo et mourut dans son lit, à 89 ans, en 1865. Comme lui, de nombreux maréchaux d’Empire étaient d’extraction modeste.

Les résultats de cette émulation organisée furent extraordinaires dans toute la société. Alors que l’ardeur du soldat français faisait l’admiration de l’Europe, les civils rêvaient eux aussi de se distinguer. Cette nouvelle aristocratie renouait avec les valeurs féodales de l’héroïsme, de l’honneur et de la foi jurée au souverain. Mais avec le temps, la soif de gloire s’émoussa. L’égoïsme et l’arrivisme revinrent en force.

A la fin du règne de Napoléon, l’esprit de chevalerie avait quitté l’armée et l’argent repris ses droits. La nouvelle élite fondée sur le mérite dans un pays épris d’égalitarisme devint bien plus arrogante et méprisante envers les plus modestes que ne l’était la précédente, qui savait ne tenir sa supériorité que de sa naissance.

Durant la seconde guerre mondiale et les années d’après-guerre, la Résistance renoua une dernière fois avec l’esprit chevaleresque. Mais, comme l’Empereur et ses maréchaux, de Gaulle et les anciens résistants furent dépassés par l’appât matérialiste. Celui des trente glorieuses. L’élite des générations suivantes renia ses aînés qu’elle traita de fascistes et de pétainistes, désagrégea le système scolaire, favorisant les enfants de l’immigration au détriment des classes populaires françaises, et utilisa tous les moyens que lui offrait l’argent et les médias pour favoriser sa progéniture, recréant la société inégalitaire que la Révolution avait abolie.

Destin Français. Eric Zemmour.

Commentaire de lecture Destin Français – Eric Zemmour

Une réflexion sur “Capitaine Coignet – Ascenseur pour l’échafaud. Destin Français de Eric Zemmour

  1. […] Capitaine Coignet, ancien garçon d’écurie qui participa à toutes les campagnes napoléoniennes et fut décoré de la légion d’honneur pour ses exploits militaires. Il incarne l’élite fondée par l’Empereur sur la base du mérite. Cette nouvelle aristocratie deviendrait plus arrogante que la précédente qui savait ne tenir sa supériorité que de sa naissance. Article complet – Capitaine Coignet. […]

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s